DENGUE : quels symptômes et traitements ?

Publier: 

La dengue est un virus transmis à l’homme par les moustiques femelles du genre Aedes aegypti. Il s'agit d'une maladie très souvent bénigne.

Initialement présente en Asie du Sud-Est, la dengue s’est peu à peu étendue à l’Océan Indien, au Pacifique Sud, aux Antilles françaises, à l’Amérique latine et du Nord et dernièrement en Afrique dont la Cote d’Ivoire. L’épidémie de la dengue progresse actuellement de manière très importante sur Abidjan depuis quelques mois.

« A la date du 31 mai 2019, nous avons enregistré 130 cas de Dengue confirmés dont 76 dans la seule commune de Cocody, soit 58% des cas confirmés sur l'ensemble du District. A ce jour, également, il y a eu deux décès liés à cette maladie », a précisé Pr Joseph Bénié Bi Vroh, Directeur général de l'INHP

Le moustique tigre, porteur de cette maladie est un petit moustique de couleur sombre avec des marques blanches et des bandes sur les pattes. Il vit en milieu urbain et se nourrit le jour, avec un pic d’activité tôt le matin et le soir avant le crépuscule.  

La maladie se déclare après 2 à 7 jours d’incubation par les symptômes suivants :

  • Syndrome grippal avec une fièvre élevée ;
  • Ralentissement du rythme cardiaque ;
  • Hypotension ;
  • Anorexie ;
  • Céphalées, douleurs derrière les yeux ;
  • Éruption cutanée sur les joues ;
  • Douleurs musculaires et courbatures diffuses ;

Il n’existe à ce jour aucun traitement spécifique, si ce n’est un traitement symptomatique avec des sédatifs, une forte hydratation et du paracétamol.

Attention : il faut éviter l'aspirine qui aggrave la tendance hémorragique et les corticoïdes sont inefficaces.

Compte tenu du risque de propagation de l’épidémie dans l’ensemble du district autonome d’Abidjan et à l’intérieur du pays, il est conseillé aux populations « d’éliminer les gites larvaires de votre environnement, de dormir sous moustiquaire et de vous rendre chez le médecin devant tout cas de fièvre », précise la note.

Voici quelques mesures de préventions :

  • Couvrir, vider et nettoyer les conteneurs pour la conservation de l’eau domestique et épandre sur eux les insecticides adaptés ;
  • Éviter que les moustiques n’aient accès aux gîtes larvaires ;
  • Éliminer les déchets solides et enlever les habitats créés par l’homme ;
  • Poser des moustiquaires aux fenêtres, porter des vêtements à manches longues au maximum ;
  • Contrôler et surveiller activement les moustiques vecteurs afin de déterminer l’efficacité des interventions de lutte.

Vous surprendre au quotidien, et vous donner le sourire... Bienvenue chez votre précieux rendez-vous !